Engagement session – Alison & Kevin

Un article tout personnel pour un très chouette couple que j’ai eu la chance de photographier dans la belle ville de Bruxelles !

Santarelli (8 sur 32)

Alison est une amie. Je l’ai rencontrée quand nous étions adolescents. Nous avons toujours gardé contact. Elle a d’ailleurs posé pour moi il y a quelques années.

Lors d’un de ses anniversaires, je rencontre Kevin, avec qui elle s’entend déjà à merveille et a cette joie particulière de lui présenter ses amis. J’ai tout de suite compris que ce garçon devenait important pour elle !

Les puristes m’excuseront la qualité de l’image, la balance des blancs douteuse et la surexposition mais le moment capté à l’époque me plaît beaucoup :

Il y a quelques années...
Il y a quelques années…

Il y a quelques mois, Alison et Kevin m’ont contacté pour me faire part de leur projet de mariage ! C’est évidemment avec plaisir que j’ai accepté d’être leur photographe pour le grand jour mais également pour une session d’engagement et une after-wedding !

En ce lundi de Pentecôte, rendez-vous en haut du Mont des Arts à Bruxelles.

J’ai dans le sac :

– Fuji X-T1
– 56 mm 1.2 , 35 mm 1.4
– Objectif  FD Canon 24 mm 2.8 avec bague adaptatrice

Place aux images !

Santarelli (1 sur 32) Santarelli (5 sur 32) Santarelli (6 sur 32) Santarelli (7 sur 32)
Santarelli (10 sur 32) Santarelli (14 sur 32) Santarelli (16 sur 32) Santarelli (20 sur 32) Santarelli (21 sur 32) Santarelli (23 sur 32) Santarelli (26 sur 32) Santarelli (32 sur 32)

Hâte de vous revoir en juillet pour ce grand jour qui s’annonce :-))))

N’hésitez pas à me contacter si vous souhaitez réaliser ce type de séance avant votre mariage ! C’est un agréable moment qui nous permet aussi de mieux nous connaître avant le jour-J et de vous permettre de vous sentir à l’aise devant l’objectif !

Dear Fuji – My wishlist for the X-PRO 2

I usually blog in French but I think that Mister Fuji speaks English or Japanese. I do not speak Japanese so today’s blog post will be in English!

Dear Mister Fuji,

I hope you are doing well. You did a great job last year with the X Revolution and you did extremely well over the last few months with events such as the Photokina, the UK show and the launch of new lenses. This way of penetrating the market with prime lenses and high dynamic sensors was audacious but you did it and I am proud of you.

Santarelli (70 sur 81)
Photokina 2014

 

Everyone in the Fuji community (yes, you built a community around your brand) is waiting for your PRO2 but I prefer to send you a brief summary of what we expect of this camera!

Portrait by J-M Renoirt
Wishlist by J-M Renoirt

 

I was in London one month ago and having a chat with your recent X-Photographer friend, Mr Vi Opoku, we concluded that the future of Fuji is in wedding photography.

Indeed, on a wedding day we work for 12, 15 or 18 hours with our cameras and, believe me, my back feels the difference when I use your stuff! (I had the choice: go Fuji or go to the gym every day… thank you, now I can stay at home or have some beers with friends 😉 )

_DSF3448 (Copier)
No gym by J-M Renoirt

 

I know that your target is street photography but please listen to me, or wait for a few years to prove me right. You are my friend, so I will accept your mistake 😉 With the quality of your lenses, with the weight of your cameras, with stunning JPEG to share directly with the WiFi on our Facebook pages you did something awesome that allows us to provide a better service to our customers.

Well, I almost forgot the first goal of my letter: my wishlist !

– Keep with this vintage look – it’s sooo cool!

– EVF or natural viewer: both please! Just keep the natural viewer of the X-PRO 1 but use the EVF of the X-T1. Both are amazing but when I use the natural viewer, I always have a worse AF than with the EVF. Please improve it.

_DSF3426 (Copier)
My gear by J-M Renoirt

 

– Sensor: It’s technical stuff and I do not care but keep on making something different in terms of dynamic range. It rocks!

– JPEG: Yours are amazing and you should keep this level of quality for everyday pictures and fast preview for my friends and customers.

– AF: Blah blah blah Fuji AF: continue to improve it with the next updates of your firmware: it rocks, guy!

– WiFi: add the WiFi on your pro camera. I shared on Facebook the pictures I took during a wedding: it was just amazing to see people liking and commenting my work live during the dinner.

– Dual-slot: Please allow us to use 2 cards simultaneously in your future pro camera. It helps to decrease my level of stress and would allow me to use an Eye-Fi card with small JPEGs and a big SD card with big RAF files.

I will wait for your X-PRO2 but it is your son, not mine, so if you want to brand it with a different name, it is up to you. I will love him anyway!

_DSF3472 (Copier)
« I will use the next Fuji » by J-M Renoirt

 

I know these things are easier to discuss over a drink. Just let me know when we can meet, I will be happy to tackle this subject with you.

If you have any stuff to test before the whole market buys your cameras, do not hesitate to contact me. I will do the job for you!

_DSF3463 (Copier)
« Let me test your stuff ! » by J-M Renoirt

 

Friendly yours.

Seb


 

PS : If you are a Fuji photographer, do not hesitate to add your keypoints to my wishlist in a comment ! I will be happy to discuss these with you.

PPS : All my pictures were taken in JPEG by my friend Jean-Michel Renoirt, with an X-100 S and without post-processing. Do not hesitate to follow his Facebook page, his work become better day after day !

Thanks for these images Jean-Michel !

Une journée entre photographes Fuji !

Dimanche 8 mars, en route pour Redu, petit village d’Ardennes pour une rencontre avec des photographes hors du commun, ils utilisent tous du matériel Fuji !

Santarelli (53 sur 135)
La petite surprise de la route, sans gravité

Santarelli (52 sur 135) Santarelli (54 sur 135)

Ce groupe de photographe, qui se retrouve sur Facebook est l’initiative de Frédéric Frognier de K-Pture, en train de tester un Fisheye sur la photo ci-dessous :

Santarelli (61 sur 135)

C’était vraiment une journée consacrée à l’échange, sans prise de tête, autour de bonnes bières et d’un bon repas !

Santarelli (55 sur 135)
Santarelli (57 sur 135)

L’occasion de tester les optiques que l’on ne possède pas (encore?). Santarelli (58 sur 135) Santarelli (59 sur 135) Santarelli (62 sur 135)

Comme nous ne sommes pas sectaires par rapport à Fuji, nous sommes tous repartis avec un petit Leica !Santarelli (63 sur 135)Merci à tous pour cette journée, et hâte de vous rejoindre à la prochaine !

[Street] – Trois images

 

FIn de journée de homeworking, j’ai fait plein de choses, j’ai la tête pleine, besoin de m’aérer, j’embarque ce bon vieil X-PRO 1 et le Lytro, direction Mons centre ville !

J’ai d’abord fait quelques images avec le Lytro, pour illustrer l’article dédié à cet appareil puis j’arrive sur la place et vois ceci :

Santarelli (2 sur 10)
Singe du Grand Garde

Les Montois utilisent cette endroit comme un symbole. Quand un sans-abri ou un personnage Montois vient à décéder, on y place parfois un hommage. Quand Charlie Hebdo a été attaqué à Paris, on y a retrouvé un hommage, je choisis donc de saisir l’image.

Puis, j’entre dans le jardin du Mayeur, je fais quelques photos de la maison représentant une oeuvre de Van Gogh, échange quelques mots avec le gars qui se trouve là toute la journée dans le froid puis je prend une image très personnelle, de la première maison que j’ai habitée à Mons, jusqu’à mes 5 ans.

Santarelli (9 sur 10)

Je fais quelques pas en arrière, je me dis « ce serait bien si quelqu’un passait là  » Boum trop tard, Jacky vient de passer et tu l’as loupé ! En plus, ça fait un bout de temps que je veux voler un portrait à cet homme là ! A Mons, tout le monde le connait, à chaque fois qu’il me parle plus de 6 minutes, il me parle de Photo-Amateur … Je le suis, je sais où il va.

Bingo c’est là qu’il rentre. J’ai pas envie de le shooter à l’intérieur, la lumière est pas terrible, il va falloir parler à la petite dame à l’intérieur pour lui expliquer ce que je veux faire, etc etc  puis j’aime bien le panneau PHOTO qui est dans la devanture, je me poste et j’attends. Je repense à Zack Arias à la Photokina à Koln qui nous a expliqué qu’en photo de rue, il faut être un sniper, attendre le moment que l’on veut et shooter une image, l’image.

Je le veux quand la porte n’est pas fermée, je veux qu’on voit qu’il sort du magasin et je veux qu’il marche, tout le monde sait qu’il marche en regardant soit par terre soit à 45° devant lui, un peu courbé. C’est ça, le magasin, Jacky, qui marche.

Vu l’autofocus légendaire du Fuji, je fais la mise au point avant, et je débraye l’autofocus, les deux petits dames en train de fumer au magasin d’à coté m’ont repéré mais ne comprennent pas ce que j’attends.

Et là, une ombre, et CLIC ! Dans la boîte, je ne regarde pas l’image. Trop peur de l’avoir ratée ? Ou persuadé d’avoir ce que je voulais ? Qui sait 🙂

Voici Jacky, devant le magasin qui le représente le mieux à Mons à mes yeux !

Santarelli (10 sur 10)
Jacky Collinet sortant de Photo-Amateur

Voilà, je suis loin de ma journée de travail et j’ai trois images qui me plaisent, bonne soirée à vous aussi 🙂

 

[Mons 2015] – Film – « Je tiens le coup »

IMG_0857.JPG
Jacky Collinet

« Il n’est pas un montois qui n’ait jamais croisé ou entendu parler du
photographe Jacky Collinet. Mais combien ont essayé de connaître l’homme qui se cache derrière cette dégaine si particulière ? C’est ce que
Stefan Thibeau et Kevin Stel ont tenté de faire à travers ce
documentaire. Un portrait simple, sincère et humain à l’image de ce
personnage hors norme. »

J’ajoute que, pour moi, Jacky fait partie des meubles quand je dois prester sur un événement public à Mons. Quand j’arrive sur un événement et que je suis à la bourre, que je n’ai pas relu l’agenda, que j’ai nié la conférence de presse, je file le saluer et lui poser mon habituelle question « Jacky, il se passe quoi exactement aujourd’hui ?  » et j’ai droit à un résumé complet de l’agenda !

Ce documentaire sera projeté le 26 février 2015 à 19h au Musée d’Histoire Naturelle de Mons (7 rue des Gaillers 7000 Mons) et le 1er mars 2015 à 16h à la Roulotte Théâtrale (18 rue de la Paix
7370 Dour).

J’ai rencontré Kevin lors du reportage photo de la remise des diplômes à l’UCL-Mons.
Je serai présent à l’une de ces deux projections !

EDIT : La bande d’annonce est sortie :

Alex Wright chez Google Brussels Office

J’ai eu la chance de pouvoir prendre des photos chez Google à Bruxelles dans le cadre d’une conférence du biographe de Paul Otlet, Alex Wright.

Je partage avec vous quelques clichés de cette soirée (qui a fait plaisir à mon côté geek 😉 )

Merci au Mundaneum pour sa confiance dans l’exécution de cette mission.

Sorties photos Mons

Il y a deux ans, Lam et moi avons fait le constat que nous avions plein d’amis intéressés par la photographie (de tous niveaux), qui avaient envie d’occasions pour pouvoir shooter et progresser.

Nous les avons d’abord réunis autour d’un verre et ensuite autour de thèmes photographiques.

Santarelli (7 sur 18)
Première étape

Nous avons parlé de logiciel de retouche libres, de la couleur dans la photographie, etc
Nous avons shooté autour de la macro-photographie, du portrait studio, du grand-angle, etc

Nous avons visité le musée de la Photo à Charleroi mais aussi la Photokina à Koln.

Santarelli (6 sur 33)
Portraits de Fabrice, fan des années 70
Santarelli (12 sur 22)
Lors de notre première sortie à la foire de Mons
Santarelli (26 sur 32)
Sortie grande-angle
Santarelli (30 sur 32)
Partage autour des images
Santarelli (51 sur 81)
Photokina à Koln
Santarelli (60 sur 81)
Photokina à Koln
Santarelli (62 sur 64)
Première sortie portraits
Santarelli (70 sur 81)
LE talk de Zack Arias à la Photokina

Vous l’aurez compris, nous sommes des passionnés !

Lors de notre dernière sortie, je présentais un atelier sur le portait avec une partie plus théorique (présentation orale) et une partie pratique (shoot par 4 autour d’une des 3 modèles présentes ce soir là).  J’en profite pour remercier Maylis, Fanny et Louise !

Quand j’anime un atelier, c’est l’occasion pour moi de réfléchir sur la manière dont je prends mes images mais aussi d’être surpris par les images des participants !

Thomas est initialement un client, passionné de photo, il nous rejoignait pour la première fois et à su surprendre Fanny dans une attitude naturelle :

Thomas Godart
Fanny par Thomas Godart

Jean-Michel a su capter une chouette expression de Maylis

Jean-Michel Renoirt - 2
Maylis par Jean-Michel Renoirt

Et m’a offert une image back-stage dont le jeu d’ombre me plait particulièrement.

Jean-Michel Renoirt
Backstage de moi-même en train de shooter Fanny, par Jean-Michel Renoirt

Fanny est passée de l’autre coté de l’appareil l’espace d’un instant :

santarelli (17 sur 19)
Moi-même par Fanny

Gaétan nous offre ce portait, pris dans l’hôtel de ville :

Gaétan 1
Fanny par Gaétan Santarelli

Et saisit cette image différente des autres, près de la Grand-Place

Gaétan Santarelli
Maylis par Gaétan Santarelli

Contre-jour avec la lampe LED par Florent :

Florent Letertre
Fanny par Florent Letertre

Portrait de Maylis sur la Grand-Place :

Florent Letertre2
Maylis par Florent Letertre

Lumière maîtrisée par Catherine

Catherine 2
Maylis par Catherine

J’ai été agréablement surpris par cette photo de détail de la tenue de Maylis.

Catherine
Détail par Catherine sur la tenue de Maylis

Lam joue avec les ombres de Louise

Lam
Louise à contre-jour par Lam
Lam2
Fanny par Lam

Vincenzo nous surprend avec ce portrait en noir et blanc.

vincenzo d
Maylis par Vincenzo Di Caro

Vous l’aurez remarqué, au niveau du post-traitement et de la qualité du capteur utilisé, tous le monde ne se bat pas à armes égales. Pour moi ce n’est pas l’important, il m’importe peu de voir l’image parfaite débarquer sur notre groupe par la suite. Ce que j’aime, c’est quand quelqu’un arrive à saisir une expression, une émotion ; quand il arrive à se dépasser lui-même pour prendre des images qu’il ne pensait pas pouvoir prendre techniquement.

Enfin, voici ma contribution à cette sortie :

Tout d’abord une photo prise avec la lumière d’un lampadaire et l’appoint d’une lampe de poche LED :

santarelli (3 sur 19)
Louise par Sébastien Santarelli

Le making of par mon ami Vincenzo

Vincenzo
Making of de la photo précédente, par Vincenzo Di Caro

J’avais ensuite envie de me servir de la structure d’Arne Quinze comme arrière-plan pour un portrait :

santarelli (18 sur 19)
Fanny devant l’oeuvre d’Arne Quinze, par Sébastien Santarelli

Enfin, je voulais tester le contre-jour avec mon nouvel éclairage LED :

santarelli (13 sur 19)
Fanny par Sébastien Santarelli

L’entrée sur le groupe se fait uniquement sur proposition d’adhésion par un des membres, et acceptation de cette candidature par les autres membres donc si ce genre de sorties vous intéresse et qu’on se connaît, contactez-moi.

Petit détail, la participation à ces ateliers est entièrement gratuite pour tous.

Comment avoir un fond flou ? Réponse à un internaute

Il y a quelques jours, j’ai reçu cet e-mail. Comme ma réponse allait sans doute en intéresser plus d’un, j’ai choisi d’y répondre sur le blog.
N’hésitez pas à me dire si ce genre d’article vous plait.

Bonjour Sébastien , je suis l’heureux propriétaire et novice d’un Fuji xm1 avec lequel j’arrive à faire de très belles photos de paysages en manuel, les bokeh je n’y arrive pas! si vous pouvez me donner quelques conseils sur les réglages que vous mettez en mode « m » , de la même façon pour des portraits …les mode préréglés visage doux , visage dans le mode plusieurs sélections; je ne les trouve pas efficaces … Quelle est donc votre ruse pour réduire à juste titre la profondeur de champ pour avoir des portraits américains avec une bonne netteté du visage sans trop de relief non plus . Merci d’avance pour ces petits conseils qui m’aideront à réussir ce type de clichés (bokeh et portrait ) N.b: au fait merci pour votre astuce du flash qui ne fonctionne pas en mode silence, je commençais à m’énerver , j’étais prêt à le retourner au Sav lol. — Benoit V

Envoyé de mon iPhone

Bonjour Benoît,
Le bokeh est cet effet de flou, qui survient hors de la profondeur de champ (la zone hors de celle sur laquelle on a fait la mise au point).

20140302-090443.jpg

Il y a plusieurs paramètres qui peuvent l’accentuer :
la taille du capteur : l’effet sera plus fort, à autres réglages identiques, sur un capteur plein format , là où nous avons un capteur plus petit de moitié dans les Fuji. Evidemment, pas très facile de jouer sur ce paramètre après l’achat de l’appareil 🙂
l’ouverture de l’objectif : au plus l’ouverture est grande, au plus la profondeur de champ sera petite et donc la « zone floue » importante.
20140302-091223.jpg

la distance entre le sujet et l’appareil : au plus la distance entre le capteur et le sujet sera petite, au plus l’effet sera prononcé (réduction de la profondeur de champ).
20140302-090356.jpg

la focale : au plus la focale est importante, au plus l’effet sera marqué. Vous avez déjà sans doute remarqué qu’il était plus facile d’avoir cet effet à 50mm qu’à 16mm.
20140302-090855.jpg

En rassemblant donc mes différents propos ci-dessus, on peut retenir que si vous souhaiter avoir l’effet de flou maximal avec votre matériel existant, il faudra : ouvrir le diaphragme à son maximum, mettre l’objectif au maximum de sa focale et réduire la distance avec le sujet et vous. Si vous avez envie de vous faire plaisir dans un objectif qui facilitera tout cela, Fuji propose un 35mm 1.4 et désormais un 56mm 1.2.

La forme du bokeh va être influencée par la forme du diaphragme (pour des raisons que l’optique géométrique peut expliquer), on retiendra qu’au plus le nombre de lamelles qui composent le diaphragme est important, au plus sa forme sera arrondie et appréciée des photographes.

A propos des portraits, je n’utilise jamais les « modes » de l’appareil puisque je tire exclusivement en RAW. La plupart du temps, je tire en mode A, justement pour pouvoir avoir là main sur la profondeur de champ. Donc les portraits, je les réalise en appliquant tout ce que je viens d’expliquer ci-dessus.

Toutes ces notions sont abordées (et beaucoup d’autres) lors de mes workshops, rejoignez ma page Facebook pour rester au courant de leur organisation.

Beau dimanche à tous !

PS : les photos de cet article ne sont pas toutes issues du X-M1 mais nous parlons de généralités en photographie, elles illustrent donc chaque point repris ci-dessus.

Wedding Photographers United!

Il y a quelques semaines, j’ai rencontré Frédéric qui m’a proposé de le rejoindre ainsi que plein de photographes qui partagent le même esprit de la photo de mariage lors du souper Wedding Photographers United!

Je n’ai pas hésité à dire « oui »  (comme le font mes petits mariés à chaque fois que je travaille pour eux :p ) et à emmener mon ami Arnaud Roberti avec moi (celui-là même qui a fait les portraits qui sont sur ma page de présentation du site web )

Comme vous le verrez au travers des quelques images ci-dessous, il y avait des appareils photos dans tous les sens !

(Parenthèse : J’étais en mode light avec mon compact, qui continue à m’offrir de chouette images quand je souhaite voyager léger ou que je suis la journée en clientèle pour mon boulot principal et que j’ai un chouette dîner le soir 😉 , fin de la parenthèse : on passe aux images)

Apéro :

Benjamin Brolet et Michel Yuryev échangeant à propos de la diffusion live des photos sur iPad
Benjamin Brolet et Michel Yuryev échangeant à propos de la diffusion live des photos sur iPad

J’ai enfin rencontré Twane, qui est de la région et dont j’apprécie le boulot !

Repas :

Le repas
Le repas
Un bon petit résumé de la soirée, sur deux plans ;)
Un bon petit résumé de la soirée, sur deux plans 😉

Benjamin Brolet nous a pensé une photo de groupe avec 25 flashs déportés, avec des diffuseurs : hâte de voir le résultat !

La photo de groupe aux 25 flashs déportés par Benjamin Brolet
La photo de groupe aux 25 flashs déportés par Benjamin Brolet

Dessert :

Discussions informelles après le repas
Discussions informelles après le repas

 

Pas de jugement, discussions autour de plein de thèmes relatifs à notre activité de photographe (de la fiscalité aux sacs à dos, en passant par les albums et les bonnes/mauvaises expériences avec les Wedding Planners (c’est dingue, les mêmes noms ressortaient dans les deux catégories Haha) et j’en passe !).

Floricolor était présent pour présenter leur gamme d’album et leurs autres produits, je vais rester en contact avec la petite dame qui était présente, je pense que ça me permettra de vous offrir de beaux albums dans un rapport qualité-prix plus que correct !

Enfin en conclusion de cette soirée : j’ai partagé mon repas à table avec des photographes dont j’admire le travail depuis des années pour certains, ceux-là même qui ont fait naître en moi l’envie de transformer une passion en activité professionnelle, ceux qui montrent et démontre que c’est encore possible de réussir dans la photographie (comme complémentaire ou comme temps-plein). J’ai pu échanger avec eux toute la soirée, c’était vraiment enrichissant !

Et pour clore cet article un petit peu « 3615 mavie » merci à Frédéric pour l’invitation et à bientôt pour de nouvelles aventures !