Interview modèles

Bonjour à tous !

Leïla à Bruxelles
Leïla à Bruxelles, au Fuji, image sans retouche (j’en profite pour vous montrer la qualité des JPEG Fuji ! )

Depuis quelques temps, je me suis intéressé à différents photographes autour de moi, en essayant de comprendre comment ils abordaient la photographie, vous pourrez facilement retrouver ces interviews sur mon blogs.

Je suis aussi passé plusieurs fois de l’autre côté de l’appareil en posant pour Didier Toussaint, Jean-Michel de JMR Photos, Santina de Freebird Studio ou Mélanie Jouret mais je voulais vraiment comprendre le resssenti, le vécu et les attentes des modèles. J’ai donc décidé de lancer une série d’interview, vers quelques modèles avec qui j’ai quelques contacts, en leur posant systématiquement les mêmes questions.

Leïla à Bruxelles, au Fuji, image sans retouche (j'en profite pour vous montrer la qualité des JPEG Fuji ! )
Leïla à Bruxelles, au Fuji, image sans retouche (j’en profite pour vous montrer la qualité des JPEG Fuji ! )

Nous commençons dès aujourd’hui avec Juliane Grandjean et je continuerai à vous les partager au rythme d’une par semaine, jusqu’à épuisement :-)))

Bonne lecture !

Maude au Fuji X30

 

Mon amie photographique Chloé voulait se tester aux appareils Fuji ! Je lui ai proposé de :

– Disposer de mon X-T1 pour un shooting
– Trouver un(e) modèle en tant que sujet

Je commence donc par ce post sur ma page Facebook et Instagram :

instagram

Nous avons reçu pas mal d’intérêt suite à ce post et Chloé a directement été touchée par la spontanéité des images de Maude ! C’est donc parti pour un shooting en duo de photographes !

De mon côté, je choisi de compléter mon parc photographique par un appareil compact et polyvalent. Le Fuji X30 se présente donc naturellement à moi. Je me pose la contrainte de réaliser quelques images de Maude, uniquement avec le X30, tout en laissant principalement Chloé gérer sa séance.

Je connais les limites de mon appareil du jour, si je veux avoir du flou au fond de mes images, je vais devoir me rapprocher de mon sujet ou allonger la focale.

Nous nous retrouvons sur la Grand-Place de Mons, Chloé prend mon appareil en main et je file avec Maude faire un premier portrait, pendant que Chloé se familiarise avec les réglages du X-T1.

Santarelli (1 sur 17)

Je suis assez surpris par le piqué de l’appareil, tout à faire correct pour un zoom compact et simultanément par la sérénité du visage de Maude dès cette première image.

Chloé nous rejoint ensuite.

Je profite ensuite d’une photo prise de face pour voler un portrait de profil sur un fond neutre, qui fait oublier le manque de distance entre mon sujet et le fond. Le vent arrive de face, ce qui libère son visage, j’aime ce genre d’instant.

Santarelli (7 sur 17)

 

La compacité de l’appareil permet de se rapprocher du sujet sans la mettre mal à l’aise.

Santarelli (13 sur 17)  J’aime toujours autant la lumière de fin de journée. Santarelli (10 sur 17)  Enfin, direction les marches de la Collégiale Sainte-Waudru pour un portrait tout en douceur, guidé. Santarelli (15 sur 17)

Après cette image, je suis satisfait de cet appareil ! J’y reviendrai plus longuement dans un article consacré au test de l’appareil mais une chose est sûre il pourra me servir à faire l’un ou l’autre portrait lors de mes voyages.

Ophélie @ 5 AM

Je connais Ophélie depuis des années, je l’ai rencontrée quand nous pratiquions le même sport.

Il y a quelques semaines, mon ami Didier Toussaint propose un shooting photo à 5h du matin. Cela tombe justement lors d’un jour de congé pour moi et après les examens d’Ophélie.

4h du matin, je la rejoins chez elle, nous partons vers Mons. Je reçois plusieurs messages d’annulation de modèles et photographes qui devaient être là aussi.

Vu le temps (très pluvieux), je lui dis que j’ai envie de faire quelques photos avec les phares de la voiture, avant que l’on arrive au point de rendez-vous à Mons (ou nous attendaient 3 autres photographes), histoire d’être sûr d’avoir des images (j’avais peur de l’annulation du shooting).

Santarelli (46 sur 67)

Ensuite, direction la grand-place de Mons. Mon ami Jean-Michel Renoirt n’a pas pris son appareil et se dévoue pour nous faire l’appoint de lumière.

Santarelli (48 sur 67)

J’adore la rue des compagnons depuis que je suis enfant. La pluie sur les pavés ajoute quelque chose à mes yeux.

Santarelli (56 sur 67)

Le Jardin du Mayeur m’inspire peu, j’en profite pour faire un portrait serré.

Santarelli (58 sur 67)

On termine le shooting dans le parking au centre ville, un lieu bizarre si tôt dans la journée mais avec de grandes étendues et une lumière uniforme.

Santarelli (65 sur 67)

Merci à Ophélie pour son courage sous la pluie.
Merci à Didier pour l’organisation
Merci à David pour ses photos backstage
Merci à Jean-Michel pour l’appoint de photons !