[Street] – Trois images

 

FIn de journée de homeworking, j’ai fait plein de choses, j’ai la tête pleine, besoin de m’aérer, j’embarque ce bon vieil X-PRO 1 et le Lytro, direction Mons centre ville !

J’ai d’abord fait quelques images avec le Lytro, pour illustrer l’article dédié à cet appareil puis j’arrive sur la place et vois ceci :

Santarelli (2 sur 10)
Singe du Grand Garde

Les Montois utilisent cette endroit comme un symbole. Quand un sans-abri ou un personnage Montois vient à décéder, on y place parfois un hommage. Quand Charlie Hebdo a été attaqué à Paris, on y a retrouvé un hommage, je choisis donc de saisir l’image.

Puis, j’entre dans le jardin du Mayeur, je fais quelques photos de la maison représentant une oeuvre de Van Gogh, échange quelques mots avec le gars qui se trouve là toute la journée dans le froid puis je prend une image très personnelle, de la première maison que j’ai habitée à Mons, jusqu’à mes 5 ans.

Santarelli (9 sur 10)

Je fais quelques pas en arrière, je me dis « ce serait bien si quelqu’un passait là  » Boum trop tard, Jacky vient de passer et tu l’as loupé ! En plus, ça fait un bout de temps que je veux voler un portrait à cet homme là ! A Mons, tout le monde le connait, à chaque fois qu’il me parle plus de 6 minutes, il me parle de Photo-Amateur … Je le suis, je sais où il va.

Bingo c’est là qu’il rentre. J’ai pas envie de le shooter à l’intérieur, la lumière est pas terrible, il va falloir parler à la petite dame à l’intérieur pour lui expliquer ce que je veux faire, etc etc  puis j’aime bien le panneau PHOTO qui est dans la devanture, je me poste et j’attends. Je repense à Zack Arias à la Photokina à Koln qui nous a expliqué qu’en photo de rue, il faut être un sniper, attendre le moment que l’on veut et shooter une image, l’image.

Je le veux quand la porte n’est pas fermée, je veux qu’on voit qu’il sort du magasin et je veux qu’il marche, tout le monde sait qu’il marche en regardant soit par terre soit à 45° devant lui, un peu courbé. C’est ça, le magasin, Jacky, qui marche.

Vu l’autofocus légendaire du Fuji, je fais la mise au point avant, et je débraye l’autofocus, les deux petits dames en train de fumer au magasin d’à coté m’ont repéré mais ne comprennent pas ce que j’attends.

Et là, une ombre, et CLIC ! Dans la boîte, je ne regarde pas l’image. Trop peur de l’avoir ratée ? Ou persuadé d’avoir ce que je voulais ? Qui sait 🙂

Voici Jacky, devant le magasin qui le représente le mieux à Mons à mes yeux !

Santarelli (10 sur 10)
Jacky Collinet sortant de Photo-Amateur

Voilà, je suis loin de ma journée de travail et j’ai trois images qui me plaisent, bonne soirée à vous aussi 🙂

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.